Actualités




Cérémonie officielle de remise de matériel de protection civile à la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers du Burkina Faso. ©DCI

Ils ont ainsi pu participer à la première session du cadre de concertation « Protection Civile » mis en place à la suite des Accords signés, en 2016, entre les deux pays. Etaient présents à cette occasion, la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers du Burkina Faso, l’Institut Supérieur d’Etudes de Protection Civile, la Direction générale de la Protection Civile, le Ministère des Affaires étrangères et le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

Ces réunions avaient un double objectif : d’une part, réaliser un point d’étape sur les projets en cours, d’autre part, identifier les orientations futures du partenariat.

Dans ce cadre , le Colonel Tony Varo, Chef de Corps des Sapeurs-Pompiers de Monaco, a remis du matériel à la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers du Burkina Faso.

Rappelons que la protection civile est l’un des programmes phares de la Coopération monégasque. Depuis 2007, en complément de nombreux dons en équipements et matériels, plus de 750.000 € ont été alloués pour renforcer les capacités des forces burkinabè en matière de protection civile et de lutte contre les risques de catastrophes. 

Colonel Tony Varo, Chef de Corps des Sapeurs-Pompiers de Monaco, et Colonel Abel Zongo, Directeur de l'Institut Supérieur d'Etudes de Protection Civile. ©DCI

Mission de travail des Sapeurs-Pompiers de Monaco au Burkina Faso



Jean-Marie Véran, Conseiller Spécial auprès du Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, Isabelle Picco, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de Monaco à l'ONU et Serge Telle, Ministre d'Etat, à la tribune de l'ONU © DR

Insistant sur l'importance d'une action collective pour transformer le monde à travers 17 objectifs contre la faim, la pauvreté, la maladie, les inégalités, l’ignorance, l’injustice, la croissance irresponsable, les altérations du climat, les dégradations de l’environnement, la destruction des océans, il a déclaré : "Monaco consacre plus de 1.1% de ses recettes à l'aide publique au développement (…) et plus de 65% de ses financements à 7 des pays les moins avancés, sous forme de dons".

Le Ministre a conclu : " A son échelle et avec ses moyens, Monaco se veut déterminé et responsable ".

Plus d'infos : https://sustainabledevelopment.un.org

application/pdf Intervention S.Telle, ONU (384,45 ko)

application/pdf Rapport_ODD_FR_light (6,86 Mo)

Objectifs de Développement Durable : le Gouvernement Princier présente ...






©DR

Le 5 Juillet 2017, une nouvelle étape décisive en termes de conservation de la biodiversité en Antarctique et dans la région de l’océan Austral a été franchie à Monaco, soulignant de  nouveau le leadership de la Principauté dans ce domaine.

L’objectif de la deuxième édition de l’atelier de travail « L’Antarctique et le Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020 », ouverte par Mme Isabelle Rosabrunetto, Directeur Général du Département des Relations Extérieures et de la Coopération, et clôturée par le Professeur Denis Allemand, Directeur Scientifique du Centre Scientifique de Monaco, était de développer une série de mesures concrètes pour assurer ou améliorer la protection et la conservation de la biodiversité dans la région. Les experts se sont également attachés à identifier et définir une série d’indicateurs qui pourrait aider les Etats concernés, par la mise en place de mesures de conservation en Antarctique, à évaluer l’efficacité et le succès de ces plans d’action.

Les résultats de la première édition de l’atelier, qui s’était tenue à Monaco en 2015, montraient que globalement l’état de la biodiversité en Antarctique et dans l’océan Austral était similaire et non meilleur que celui du reste de la planète. Cependant, les experts avaient souligné que «…malgré ce bilan plutôt pessimiste, il existe de nombreuses possibilités d’actions positives pour améliorer la situation en Antarctique et dans l’océan Austral ».

Dans le contexte du Plan Stratégique global pour la Biodiversité 2011-2020, défini dans le cadre de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), les actions déterminées à Monaco au cours de cette seconde « Evaluation de Monaco » permettront d’établir une conservation globale et effective de la biodiversité à l’échelle planétaire.

En conclusion, le Professeur Denis Allemand a précisé : « Les actions et les indicateurs identifiés au cours de ce deuxième atelier de travail, amélioreront la situation dans la région de manière substantielle et devraient être accueillis très favorablement par tous ceux y ayant un intérêt », et a ajouté : « Je peux vous assurer que le Centre Scientifique de Monaco, et le Gouvernement Princier, continueront à soutenir la conservation de la biodiversité en Antarctique et à promouvoir les recherches et résultats scientifiques élémentaires pour définir et soutenir ces plans d’actions ».

 

L’Evaluation de Monaco – Nouvelle étape en termes ...


De gauche à droite : Leo Giannola, Martine Garcia-Mascarenhas, Troisième Secrétaire à l’Ambassade de Monaco en Italie, Jean-Philippe Bertani, Conseiller à l’Ambassade de Monaco en Italie, Zhang Zhang, S.E.M. Robert Fillon, Ambassadeur de Monaco en Italie et Mireille Fillon

Cette année, la réception annuelle de l’Ambassade de Monaco en Italie célébrant l’anniversaire de l’Avènement de S.A.S. le Prince Albert II s’est déroulée le 12 juillet dans les Jardins et sur la terrasse de la Résidence à Rome.

S.E. M. Robert Fillon, Ambassadeur de Monaco en Italie et son épouse, accompagnés des Diplomates de l’Ambassade, ont accueilli près de trois cents invités et amis de la Principauté, parmi lesquels M. Marco Podeschi, Ministre de l’Education, de la Culture et des Sports de la République de Saint-Marin (l’Ambassade de Monaco en Italie étant également accréditée auprès de la République de Saint-Marin), de nombreux Ambassadeurs en poste à Rome, des Représentants permanents près la FAO et le PAM, de hauts Représentants de Ministères italiens, ainsi que le Corps consulaire de Monaco en Italie, en Roumanie et à Saint-Marin et
M. Marco Colasanti, Vice-Président de la branche italienne de la Fondation Prince Albert II, au titre de cette Fondation.

Dans son allocution, S.E. M. Robert Fillon a souligné l’importance et l’ancienneté des liens entre Monaco et l’Italie, qui se traduisent par un échange d’Ambassadeurs résidents et par différents accords bilatéraux (dont un, concernant la mise en place d’un magistrat de liaison entre les deux Pays, vient d’être signé récemment). L’Ambassadeur de Monaco a également souligné le rôle du réseau consulaire en Italie, récemment réorganisé dans le sens d’un plus grand dynamisme, et qui doit à la fois faciliter les contacts avec les acteurs politiques et économiques locaux et promouvoir des événements destinés à valoriser l’image et l’attractivité de la Principauté à l’extérieur de ses frontières.

La partie musicale a été assurée par Zhang Zhang, violoniste de l’Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo et Leo Giannola, guitariste du Groupe Caligagan.

Réception annuelle de l’Ambassade de Monaco auprès de la République ...