Monaco Net: Monaco and Monte Carlo Portail
Monaco Net: Monaco and Monte Carlo Portail

Deux semaines consacrées aux océans et au droit de la mer au Siège de l’ONU à New York

A L’occasion de la vingt-sixième réunion des Etats parties à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, la Principauté a réaffirmé, dans le droit fil des dispositions de ladite Convention et des Objectifs de Développement Durable (ODD), son engagement ferme et déterminé en faveur de la protection, la conservation et l’utilisation durable des ressources marines.

Copyright DR

La protection de la biodiversité marine par la création d’aires marines protégées, la coopération internationale en matière scientifique, l’atténuation de l’acidification des océans et la lutte contre la pollution en mer sont les principaux domaines dans lesquels Monaco œuvre activement pour la réalisation de l’ODD n°14.

Réaffirmant le caractère visionnaire de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, le représentant Permanent de Monaco à l’ONU a, par ailleurs, réitéré l’engagement de la Principauté en faveur de l’élaboration d’un nouvel Accord de mise en œuvre de la Convention visant à assurer la conservation de la biodiversité marine en haute mer et palier la fragmentation du cadre existant. Cette négociation qui s’est ouverte en mars 2016 est appelée à constituer l’un des plus importants développements récents du droit international. 

Début juin, la question relative aux menaces que font peser les débris marins, les déchets plastiques et micro-plastiques, en mer, avaient été examinées.  A noter que 80%  de ces déchets sont d’origine terrestre.

Aussi, des solutions à ce problème qui touche tous les océans et les mers du monde pourraient également être apportées au niveau des Etats côtiers, par la sensibilisation du public, la modification des habitudes des consommateurs, les pressions sur l’industrie et les partenariats avec le secteur public.

Les actions entreprises par le Gouvernement Princier et par les acteurs locaux de la Principauté, telles que l’initiative “commerce engagé”, ont d’ailleurs été mises en lumière dans le rapport du Secrétaire Général de l’ONU, relatif à ces questions.