Monaco Net le Portail de Monaco et Monte Carlo
Monaco Net le Portail de Monaco et Monte Carlo

Réunion du Bureau de l’ACCOBAMS : une avancée notable vers le 20ème anniversaire de l’Accord

Réuni à Casablanca, les 24 et 25 novembre dernier, le Bureau de l’Accord pour la Conservation des Cétacés de Mer Noire, de Méditerranée et des eaux Atlantiques adjacentes (ACCOBAMS), a confirmé les orientations des travaux de l’Accord, jusqu’à son 20èmeanniversaire, qui sera célébré à Monaco, à l’occasion  de la Réunion des pays Parties, du 22 au 25 novembre 2016.

Placé sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’Environnement l’Accord relatif à la conservation des cétacés, dont le Secrétariat Permanent est accueilli par la Principauté, couvre les territoires maritimes depuis les eaux Atlantiques du golfe de Gascogne jusqu’au fin fond de la mer Noire. Il est né de la CMS, seule Convention onusienne dévolue depuis plus de 35 ans à la conservation des espèces migratrices incluant les grands prédateurs marins qui préoccupent particulièrement la Principauté (cétacés, phoques, tortues et oiseaux marins, thons, anguilles,…). ACCOBAMS et son Accord complémentaire ASCOBANS, couvrant les autres mers européennes, ont inspiré de nombreux outils de protection de mammifères marins tant dans le Pacifique que dans les mers asiatiques ou africaines.

Actions de normalisation, actions de terrain, formation des scientifiques et des cadres administratifs ainsi que la sensibiliser  les acteurs du domaine maritime, sont les principaux outils de travail du Secrétariat de cet Accord, en étroite collaboration avec son Comité scientifique et ses groupes d’expertises. Transformer les avancées de la connaissance scientifique aux fins de protection de la nature et de la recherche de conciliation entre cette protection et les activités socio-économiques (pêche, transport maritime, tourisme, développement littoral,…) est l’orientation majeure que le Bureau souhaite insuffler à son Secrétariat Permanent.

Le Bureau de l’Accord a, notamment, pris position vis à vis d’un resserrement des relations avec les pays de la Mer rouge afin d’y étendre les mesures de conservation des cétacés. Il a également retenu avec satisfaction les avancées en  matière de désignation d’aires d’intérêt pour les cétacés (en collaboration avec la « Task Force » de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature), de suivi de l’impact du bruit sous-marin et de l’évaluation de l’abondance et de la distribution des populations de cétacés.

Le Bureau, élargi par trois experts, tiendra sa prochaine réunion, en avril 2016 et examinera les projets de décisions qui marqueront les engagements des Etats membres de l’Accord pour la période 2017-2019.

Pour plus d’information www.accobams.org